Qualité de vie au travail et prévention des risques psychosociaux

Le thème de la santé au travail est un axe prioritaire de la politique de santé publique française et européenne. Nombre de travaux, accords et interventions publiques mettent en exergue l’importance qui doit être accordée, au moyen de solutions concrètes, à la gestion du stress et de ses conséquences sur son lieu de travail. Le thème du stress et de ses conséquences au travail doit s’appréhender comme un processus complexe où organisation du travail, management, sécurité et santé au travail sont indissociables.

Nos interventions proposent aux Dirigeants, DRH, Gestionnaires de carrières, Responsables sécurité, Médecins et Infirmiers du travail, Membres du C.H.S.C.T., Managers, (…) une approche globale et objective pour réaliser un diagnostic et un plan d’action psychosocial.

L’intention de nos prestations de conseil et de formation en matière de prévention et de gestion du stress et des risques psychosociaux est de vous accompagner à créer et à maintenir les conditions d’un meilleur équilibre entre performance, compétence et bien-être au travail.

Violet


 

NIVEAU DE PREVENTION PRIMAIRE : REDUIRE LES RISQUES

Il s’agit d’accompagner votre structure à réaliser et partager un diagnostic ou une observation par un recueil quantitatif (questionnaire et échelles) et/ou qualitatif (entretiens structurés) des causes, conséquences et des manifestations des risques psychosociaux (RPS) dans votre organisation. Le travail se réalise sur le plan organisationnel, interactionnel et individuel.

Notre rôle consiste à :

  • Réaliser un audit des risques de stress et de mal être au travail.
  • Accompagner vos RH à renseigner le DUERP sur cette dimension.
  • Recenser et évaluer les risques psychosociaux.
  • Partager les résultats des diagnostics avec vos équipes, favoriser l’émergence de recommandations et de plans d’action opérationnels.
  • Sensibiliser le « CODIR (Comité de Direction) » ou le C.H.S.C.T. à la problématique des risques psychosociaux dans leur structure.


NIVEAU DE PREVENTION SECONDAIRE : FAIRE FACE AU RISQUE AVERE

Les premiers signes de stress ou de mal-être existent. Il s’agit de former les populations exposées (ou pouvant l’être) au risque à développer leurs capacités pour faire face aux difficultés. A titre d’exemples, citons :

  • Pour tous les acteurs (direction, ligne managériale, personnel de soutien, RH, membres du CHSCT…): Une sensibilisation aux risques psychosociaux afin d’avoir un cadre commun et savoir « qui fait quoi » pour intégrer le risque psychosocial.
  • Pour les managers
    – Manager en intégrant le risque RPS
    – Savoir accueillir un collaborateur en difficulté
    – Gérer le triple stress : le stress produit de l’institution, le stress du manager et du collaborateur…
    – Mettre en place un pacte managérial
  • Pour les équipes naturelles sous la forme de « journée de régulation ».
  • Pour les personnels concernés, nous formons au risque majeur identifié
    – Formation sur « le positionnement dans son poste et les techniques de gestion du stress »
    – Développer des relations positives et affirmées
    – Prévenir et gérer les situations conflictuelles avec les clients ou usagers.
    – Prévenir et gérer le stress
    – Accompagnement individuel de pratiques
    – Travail en horaires décalés : mieux le gérer (visitez notre page mieux vivre les horaires décalés)
  • Pour le personnel médical et paramédical
    – Savoir écouter la souffrance en face à face et créer une alliance thérapeutique pour co-élaborer des solutions à court et moyen termes…
    – Elaborer des ponts avec les DRH tout en préservant le secret professionnel
    – Evaluer les situations à risques. 

 

NIVEAU D’INTERVENTION TERTIAIRE
ORGANISER LE SOUTIEN ET L’ACCOMPAGNEMENT POST-EVENEMENT

Le risque psychosocial est avéré, il a une répercussion suffisante sur la santé physique et/ou mentale du ou des personnels concernés. Il s’agit, ici, de mettre en place des actions qui permettent de soutenir et prévenir une aggravation de l’état du ou des collaborateurs.

POUR ALLER PLUS LOIN 

C’est un site qui requiert un navigateur plus récent pour fonctionner ! Please upgrade today!

Contenu prévisionnel

 

Module 1  : Diagnostic de ses attitudes, prévention et gestion des conflits (2 jours)

Objectifs :

Jour 1 : Se positionner, identifier le cadre d’action, diagnostiquer ses attitudes, analyser les situations pré et conflictuelles

  • Accueil des participants et recensement des attentes.
  • Ma mission face à la clientèle et les situations difficiles rencontrées.
  • Le cadre légal.
  • Analyser une situation conflictuelle à travers l’étude de l’instant de crise.
  • Eléments de prise de recul.
  • Le comportement non verbal et le choix des mots pour prévenir les conflits.

Jour 2 : Entrainement sur les incivilités et l’agressivité

  • Bilan de la journée précédente et contexte.
  • Entrainements par des mises en situations vécues par les candidats.

– Trouver les mots justes

– Mettre en place une communication non verbale efficace.

– Savoir se positionner physiquement pour se protéger.

  • Approfondissements 1 : savoir s’affirmer et coopérer face à un client agressif.
  • Approfondissement 2 : désamorcer l’agressivité ou une situation conflictuelle.
  • Plan d’action.
  • Synthèse du stage et évaluation.

Module 2 : Bilan, gestion d’une agression physique et gestion du stress post agression (2 jours)

Objectifs :

Jour 3 : Bilan et gestion d’une agression physique

  • Bilan de l’intersession.
  • Approfondissement en fonction des besoins.
  • Approfondissement 3 : savoir décrocher face à la violence.

Jour 4 : Gestion post-agression : se récupérer

  • La gestion après-conflit : se récupérer et gérer le stress.
  • Soutien vis-à-vis d’un collègue qui a vécu une agression.
  • Plan d’actions.
  • Synthèse du stage et évaluation.

Module 3 : Révision  (1 jour)

Objectifs :

Jours 5  : Analyse de pratique et révision

  • Bilan du module précédent.
  • Préparation : analyse du contexte et préparation des stratégies de réponses.
  • Analyse de situation et mises en situation.
  • Débriefing sur le ressenti du professionnel, les bonnes pratiques à capitaliser, le ressenti du client et du tiers, les pistes de progrès éventuelles.
  • Plan d’actions et partage avec la hiérarchie ou un préventeur.

 

 

Certification

Sur une journée, nous proposons une certification.

La certification repose  sur :

Pour permettre au jury de trouver les arguments en cas d’hésitation, le jury aura à sa connaissance :

La certification est ouverte aux professionnels en contact direct avec des clients susceptibles d’être insatisfaits, en colère et  souhaitant bénéficier d’une certification professionnelle.

Le jury est composé de deux personnes et de deux comédiens  (une personne  de l’entreprise, représentant le métier ; une personne du cabinet de formation – et pas le formateur – et 2 comédiens).